Étudiants sortants

Chaque année, environ 60 étudiants de l’ésaat choisissent de partir à l’étranger pour parfaire leur formation (études, stage ou études/stage). Pour être réussie, la mobilité sortante doit bénéficier d’une bonne préparation linguistique et d’un accompagnement matériel et pédagogique pertinent.
Le bureau des relations internationales est là pour vous aider et vous guider dans vos démarches : Principe des échanges, liste des écoles partenaires en cours ou à venir, candidatures, contrats d’études, bourses de mobilité.

Une première réunion d’information a lieu courant novembre.
Une seconde réunion est organisée après la sélection des étudiants.
Des brochures des écoles partenaires sont consultables au Bureau des relations internationales.

1. Les études à l’étranger

Un échange d’études dans le cadre d’Erasmus+ n’est possible que si un accord bilatéral a été signé entre l’Esaat et l’établissement partenaire. Cet accord formalise la mobilité dans une discipline précise, un niveau de formation, un nombre précis d’étudiants et de mois.
Les étudiants peuvent obtenir une bourse pour effectuer une période d'études dans un autre établissement européen, à partir de la deuxième année d'études pour une durée comprise entre 3 et 12 mois. Les étudiants bénéficient de 12 mois de mobilités, études et/ou stages, par cycle d'étude (Licence, Master, Doctorat).
La période d'études effectuée à l'étranger est encadrée par l'établissement d'envoi (français) et l'établissement d'accueil. Elle est reconnue pour l'obtention du diplôme en France grâce aux crédits ECTS et au contrat d'études que l'étudiant signe avant son départ. 
Avant leur départ, les étudiants reçoivent un accord d’apprentissage définissant leur programme d’études ou leur stage.
À la fin du séjour, l’établissement d’accueil délivrera un bulletin ECTS. Les étudiants recevront également un livret Europass.
L’Europass Mobilité est un document officiel de l’Union européenne.

2. Procédures

Le séjour d’études est formalisé par un certain nombre de documents entre l’ésaat, l’étudiant partant et l’établissement d’accueil.
Ces documents permettront de valider votre année d’étude à l’étranger et de percevoir une aide à la mobilité pour les candidats retenus.

Comment candidater

Les dossiers de pré-inscription sont à retirer au bureau des relations internationales la dernière semaine de novembre. Ils devront être remis au plus tard la première semaine de janvier.

Calendrier

Mi-novembre : Réunion d’information
Vous pourrez commencer à consulter les sites des établissements partenaires et réfléchir aux programmes que vous suivrez sur place.
Fin novembre : Dossier de pré-inscription à retirer au bureau des Relations Internationales
Première semaine de janvier: Retour du dossier au bureau des Relations Internationales
Première semaine de février : Affichage des sélections et affectations
Fin mars : 2ème réunion d’information (réservée aux étudiants partant en mobilité)
De mars à juin (en fonction des dates limites d’inscription dans les écoles étrangères) : Constitution du dossier pour l’école partenaire avec l’aide de votre coordinateur Erasmus +
De mars à juin : demande de bourse régionale
De avril à juillet : Réponse de l’école partenaire
Juillet : constitution du dossier d’inscription à l’ésaat. À renvoyer dès que vous avez connaissance du montant de la sécurité sociale étudiante.
Votre inscription à l’ésaat détermine le paiement des bourses ( Mobilité /Crous/Régionale).

Compétences & préparation linguistique

La promotion de l’apprentissage des langues et de la diversité linguistique est l’un des objectifs spécifiques du programme ERASMUS+ de la commission européenne. Un soutien linguistique est proposé dans la langue utilisée par les participants pour étudier ou effectuer un stage.
Le soutien linguistique sera principalement fourni en ligne. Celui-ci prévoit une évaluation obligatoire des compétences linguistique. Les étudiants passeront un test d’évaluation linguistique avant et après leur période de mobilité, afin de contrôler les progrès de leurs compétences linguistiques.
Pour l’instant les outils en ligne concernent les langues suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien et néerlandais. Les étudiants s’engagent à acquérir un niveau minimum de compétence linguistique dans la principale langue d’enseignement avant le début de la mobilité. Le niveau minimum recommandé défini entre les établissements figure sur l’accord institutionnel (en général B2).

Sélection des candidats au programme Erasmus +

Les dossiers de pré-inscription ayant été remis au bureau des Relations Internationales, la commission de sélection se réunit fin janvier/début février pour déterminer quels seront les bénéficiaires de l’allocation mobilité.
La sélection se fait selon les critères suivants :

  • Projet personnel et motivation
  • Niveau scolaire et linguistique
  • Assiduité
  • Ressources familiales

En février sont affichés :

  • Les noms des bénéficiaires de l’allocation Erasmus+
  • Les affectations dans les établissements partenaires
  • Le taux de financement par pays

3. Démarches administratives à effectuer

Avant le départ

Établir un contrat d’étude : le Learning Agreement
Ce contrat formalise l’accord sur le contenu pédagogique de votre séjour d’études et permet la reconnaissance des crédits (ECTS) obtenus à l’étranger.
L’étudiant remplit le contrat en concertation avec son coordinateur Erasmus

Pendant le séjour

Dans la semaine qui suit votre arrivée, vous devrez faire parvenir par mail, courrier ou fax l’attestation d’arrivée que vous aurez fait signer et compléter par votre établissement d’accueil.

Télécharger l'attestation d'arrivée (PDF)

Vous devrez également nous envoyer votre contrat d’études indiquant les cours sélectionnés. Le choix des cours doit être validé par les coordinateurs des deux établissements.
Il est possible de modifier le contrat d’études. Pour ce faire, vous devrez utiliser le document Modification exceptionnelle au contrat initial de formation.
Concernant les demandes de prolongation de la durée de la période de mobilité, l’étudiant doit en formuler la requête au plus tard un mois avant la date prévue de fin de mobilité.
Toute demande de modification de programme de mobilité doit être acceptée par toutes les parties dans un délai de 2 à 5 semaines après le début de chaque semestre.

Au retour du séjour

Vous devrez remettre au bureau des Relation Internationales :

  • L’original du relevé de notes signé par l’établissement d’accueil. Il doit indiquer les dates d’arrivée et de fin de la mobilité.
  • L’attestation de présence signée par l’établissement d’accueil
Sur le site de la commission européenne :
  • Le rapport de fin de séjour
  • Le test de langue
Attention : La bonne réception de tous ces documents détermine le paiement du solde de la bourse Erasmus+

4. Stages à l’étranger

Les mobilités des étudiants peuvent s'effectuer sous la forme d'un stage dans une entreprise dans un autre pays européen. Les étudiants peuvent partir en stage dès la première année d'études pour une durée de 2 à 12 mois. Les étudiants bénéficient de 12 mois de mobilités, études et/ou stages par cycle d'étude (Licence, Master, Doctorat).
La période de stage effectuée à l'étranger est encadrée par l'établissement d'envoi et l'entreprise d'accueil qui concluent avec l'étudiant une convention de stage.
Les jeunes diplômés peuvent bénéficier d'une période de stage à condition qu'ils soient sélectionnés durant leur dernière année d'études pour un stage réalisé dans l'année qui suit l'obtention de leur diplôme.

Les étudiants de l’ésaat peuvent effectuer un stage en entreprise à l’étranger. Ce stage peut être considéré comme stage Erasmus+ si les critères suivants sont remplis :

  • Effectuer un stage dans une entreprise située dans l’un des pays éligibles
  • Si le stage se déroule en première année, il doit faire partie intégrante du cursus

Durée minimum du stage : 2 mois.
Les étudiants inscrits en FCIL et effectuant un stage dans un pays éligible, peuvent prétendre à une bourse Erasmus+ (s’adresser au Secrétariat du Chef de Travaux pour validation).
L’ aide financière est versée :

  • à réception de la convention de stage dûment signée
  • à réception de l’attestation d’arrivée dans l’entreprise

L’étudiant percevra un préfinancement de 70% du montant total de la bourse. Le rapport de fin de stage permettra le paiement du solde de la bourse.

5. Aides financières

La bourse de mobilité de la commission européenne : Allocation Erasmus+

Attention : l’attribution d’une bourse de mobilité n’est pas systématique.
Même si elle vous attribuée, elle ne sera versée qu’à la réception de l’attestation d’arrivée dans l’école partenaire ou l’entreprise qui vous accueille en stage.
Montant de la bourse «ETUDES» :

  • Pays du groupe 1 : 200 €/mois
  • Pays du groupe 2 & 3 : 150€/mois

Montant de la bourse «STAGE» :

  • Pays du groupe 1 : 350 €/mois
  • Pays du groupe 2 & 3 : 300€/mois

Il est prudent de prévoir un budget de 600 à 1200 € par mois en fonction du pays d’accueil. 70% du montant alloué sera versé dans les 15 jours de réception de l’attestation d’arrivée.

Bourse du Crous

Les étudiants titulaires d’une bourse nationale versée par le Crous conservent le bénéfice de cette bourse pendant leur période d’études à l’étranger. À noter : les étudiants de l’ésaat ne sont pas éligibles à la bourse de mobilité internationale du Crous.

Bourses régionales

Bourse du Nord pas de Calais
La bourse Blériot est une aide financière proposée par le Conseil Régional du Nord Pas-de-calais pour les étudiants de la région. Elle peut financer la mobilité à hauteur de 400 € par mois. L’éligibilité à cette bourse est conditionnée par un plafond de ressources à ne pas dépasser (le quotient familial ne doit être inférieur à 26 000€).

La durée de mobilité doit être d’un mois minimum, le financement pouvant aller jusqu’à 9 mois. En aucun cas, la durée de financement ne pourra excéder la durée de la mobilité.

Chaque établissement dispose d’un nombre défini de bourses Blériot et doit opérer une sélection parmi les candidats. L’attribution d’une bourse Blériot n’est donc pas automatique.
D’autre part et afin de permettre à un maximum d’étudiants de partir, la bourse pourra également ne pas couvrir l’intégralité de la durée de la mobilité. 
Pour les autres régions, les étudiants peuvent s’adresser directement à leur région ou conseil général pour connaître les aides accordées. Avant toute démarche, les étudiants doivent s’adresser au Bureau des Relations Internationales.

6. Préparer son départ

Logement

Les possibilités d’hébergement sont différentes selon les destinations (chambre en résidence universitaire ou à trouver par soi-même) Les écoles proposent parfois un service logement (attention à la date limite de la demande sur internet) En général, toutes les informations sont disponibles sur les sites internet des écoles partenaires.

Préparatifs

Avant de partir, il est important de vérifier que vous êtes en règle concernant les points suivants :

  • Carte d’identité ou passeport valides (ces documents doivent être valides 6 mois minimum après la fin de votre séjour à l’étranger)
  • Couverture sociale (carte européenne d’assurance maladie)
  • Assurance responsabilité civile et rapatriement

7. Documents à télécharger

Formulaires :
Learning agreement for studies (PDF)
Learning agreement for traineeships (PDF)
Attestation d'arrivée (PDF)

8. Pour plus d'informations

Vous trouverez au bureau des Relations Internationales la liste et des documents concernant les écoles partenaires, les documents sur les financements des Conseils Généraux et des Régions ainsi que le dossier de candidature à une mobilité d’études ou de stages.