Workshop Ecomusée de l'avesnois 2019/2020 : première rencontre

15 octobre 2019

Pour la quatrième session les étudiants de première année du DSAA design de produit ont entamé une nouvelle collaboration avec l'écomusée de l'avesnois.

Lors de cette première rencontre, nous avons pu visiter l'écomusée du textile et de la vie sociale (MTVS) à Fourmies qui présente dans une ancienne usine de filature un ensemble de machines qui expliquent la transformation de la laine en fil ainsi que les conditions de vie des travailleurs du textile de la seconde moitié du XIXe siècle à la fin du XXe siècle.

Nous avons aussi eu la chance de visiter l'exposition temporaire "à toute allure" qui raconte "l'épopée automobile des années folles". (Ford T, Genestin).

Nous avons enfin pu visiter l'écomusée atelier musée du verre (AMV) à Trélon à quelques kilomètres de là dans lequel va se dérouler le workshop.

Il s'agissait dans un premier temps de prendre connaissance du patrimoine architectural et muséal du lieu ainsi que des savoir-faire verriers entretenus par les deux maîtres verriers qui y exercent.

A voir en ce moment aussi à l'AMV, le résultat de la résidence 2019 de la designer Émeline Lavocat " Nuanciers".

 

 

 

Cette année, dans le cadre de Lille 2020 capitale mondiale du design et de l'exposition thématique qui sera présentée au MTVS, la demande consistera à créer un objet en verre spécifique pour les boutiques de l'écomusée .

Ce workshop s'inscrit dans le projet scientifique et culturel de l'écomusée de l'avesnois :

  • La mise en valeur du patrimoine industriel remarquable des deux sites de production, une verrerie et une filature ;
  • La définition du rôle d’un écomusée « transformer les habitants en acteurs et usagers de leur propre patrimoine » (Hugues de Varine) ;
  • Une approche originale et vivante de la médiation via les démonstrations de savoir-faire textile et verre ;
  • Des collections à l’ambition encyclopédique sur l’histoire industrielle et sociale du territoire.

Les attentes nouvelles des visiteurs viennent également nourrir ce projet : devenir plus acteur, interroger les collections par de nouveaux biais.

Rendez-vous les 7 et 8 novembre pour un premier workshop d'expérimentation qui trouvera sa finalité lors d'une seconde session en mars 2020.