Mahmoud Abou Chahine

Dans une grande école de Design, les matières d’enseignement général ont une part bien à elles. Les enseignants de ces matières enseignent souvent dans un souci de transdisciplinarité.
Voici le portrait d’un des enseignants de Sciences Physiques de l’école, Mahmoud Abou Chahine, réalisé par les élèves du Bureau des Elèves.

Depuis quand travaillez-vous a l’ésaat ?
Depuis 1993, donc presque 22 ans. Je fais comme partie des meubles ici.

Être professeur dans une école supérieure d’art est-ce différent d’une filière générale ?
Oui évidemment. Nous, professeurs de matières générales sommes forcément influencés par l’ambiance et l’esprit artistique de l’école, nous finissons tous artistes dans notre propre domaine.
Je vous révèle quelque chose ; j’ai un tableau peint et fabriqué par ma propre personne que je montre a mes élèves régulièrement.

Trouvez vous que vous êtes impliqués dans la vie de l’établissement ?
L'implication est une obligation de mon point de vue chez un professeur. Ça doit faire partie du métier. Mes élèves m’apprennent beaucoup sur moi même, font des erreurs et c’est toujours instructif. Ils me permettent aussi de rester jeune.
Mon ancienneté me permet de pouvoir avoir un rôle dans l’établissement que ce soit dans l’équipe de professeurs ou dans celui de l’administration.

Comment caractériseriez-vous l’ésaat en un mot ?
Pertinence.

Qu’aimez vous dans votre métier ?
Mes élèves, que j’appelle affectueusement et par provocation ma «bande de nazes». Qu’ils se sentent bien est ma priorité. Et j’apprécie leur créativité et leur ouverture d’esprit. Je peux me permettre de les menacer d’étranglement sans représailles *rire*

Avez vous déjà commis une gaffe devant une classe, ou des collègues ?
Je fais tout pour ne pas en faire face à une classe. Dans tous les cas si j'en ai fait, je ne m'en souviens plus.

On peut vous reprocher d’être têtu, qualité ou défaut ?
Autant l'un que l'autre. Je prépare bien ce que je demande aux autres pour que l'on ne me résiste pas. Quand je décide d'obtenir quelque chose, je vais jusqu'au bout et rien ni personne ne m’empêchera d'arriver à mes fins. Mais être têtu c'est un défaut car on est tenté d'aller jusqu'au bout même si on a tort.

Pouvez vous nous citer vos phrases fétiches qui vous donnent une telle popularité ?
Je ne me rends pas forcément compte de mes phrases répétitives mais je dirai « bande de nazes » et « je vais t’étrangler ».

Nous rajouterions également « je vous promets » et ce fameux geste de remontage de lunettes sur le nez.