MENU

L’exposition devait être un des moments phares des 30 ans de l’ésaat avenue des Nations Unies. L’épidémie de COVID en aura décidé autrement puisque l’ouverture au public de ce magnifique rassemblement de pièces de design prêtées par de prestigieuses institutions et leur dialogue avec des productions d’étudiants de l’école est devenue impossible au moment même de son ouverture.

Mais elle reste ouverte à la visite de nos quelques centaines d’étudiants, étudiantes et élèves accompagnés de leurs enseignants et enseignantes ainsi que de nos partenaires institutionnels. Une exposition brillamment conçue et montée par les étudiantes de DN MADe Évènement encadrées par l’équipe pédagogique. Un outil précieux pour évoquer l’histoire du design du XXe siècle avec des pièces patiemment sélectionnées par le commissaire de l’exposition, Alexandre Alibrandi secondé de Benoit Caudoux.

Voici des extraits du texte de leur introduction dans le dossier de presse :

À l’occasion des 30 ans de son installation dans son emblématique bâtiment, avenue des Nations Unies à Roubaix, l’ésaat présente une exposition interrogeant le modernisme et ses suites post- ou hyper-modernistes dans les domaines de l’art et du design.
Échos, clins d’œil et croisements inattendus… Des travaux d’étudiants dialoguent avec des œuvres issues de collections publiques ou privées et mettent en tension l’histoire et l’actualité de certaines pratiques d’école(s) autant que leurs valeurs et identités.
En partenariat avec le Frac Grand Large – Hauts-de-France, La Piscine musée d’art et d’industrie André Diligent, le Goethe-Institut, les Archives nationales du monde du travail et grâce à de nombreux autres prêteurs et amis, cette manifestation gratuite et pédagogique rassemble un corpus de plus d’une soixantaine de pièces (design, art contemporain, photographies, maquettes et plans d’architecture, travaux de recherche, copies d’étude…), servi par une scénographie ambitieuse signée par la section DN MADe Événement de l’École.

Pour les futurs designers que nous formons, les notions de moderne et de postmoderne sont aussi fondamentales que difficiles. Ajoutons ceux – tout aussi confus – d’anti-, de néo-, d’hyper-, de trans-, voire d’alter-modernisme, et le malaise n’en devient que plus grand.
Si ces derniers se répondent et donnent à penser des catégories susceptibles de nous éclairer, ils ont en réalité été choisis, théorisés ou imposés dans des contextes, à des époques et par des acteurs dont les motivations apparaissent aussi différentes qu’inconciliables. Artistes, architectes, designers, critiques, historiens de l’art, sociologues, philosophes (etc.) ont
écrit des essais et/ou produit des œuvres dont la complexité perturbe et dont la quantité décourage.
Ces termes sont sujets à une incroyable pluralité d’acceptions et d’usages, de définitions et de délimitations (chronologiques ou de champs d’intervention), d’interprétations ou d’incriminations. Loin d’imaginer pouvoir trancher ces débats, l’intitulé de la présente exposition fait siennes, au contraire, ces idées d’égarement et de disparition : formulé comme une interrogation ouverte, « LOST MODERNISM ? » nous invite à ne jamais rompre avec le questionnement.

[…] Face au mythe du modernisme «originel», artistes et designers s’exposent presque inévitablement à un supplice : lui faire allégeance conduit involontairement à le dénaturer ; lui faire violence consolide son insolente postérité. Preuve peut-être que les «images» prédominent, et que leurs «significations» glissent dans des sphères étrangères aux lieux et idéaux d’origine.
On admet aisément que le modernisme regroupe une diversité d’avant-gardes, mais s’agit-il alors d’un mouvement, d’un groupe, d’un courant, d’une époque ? D’un style ou d’une tendance (lorsque d’aucuns l’envisagent plutôt comme une propension ou, plus volontiers, comme un esprit ou un état d’esprit) ? Ces manières de voir – et donc de dire – le modernisme ou les «avant-gardes» ont, tour à tour, tenté d’en circonscrire la véritable nature. Employées parfois de manière simultanée ou interchangeable dans de nombreux écrits, elles ont nourri et nourrissent encore une insondable confusion qui doit à tout le moins nous pousser à comprendre par nous-mêmes.

L’exposition est quand même partiellement visible dans une courte visite virtuelle accompagnée par Alexandre Alibrandi et réalisée en tout début des Portes Ouvertes en Distanciel du weekend dernier et maintenant visible sur la chaîne YouTube de l’école.

Le dossier de presse de l’exposition est disponible en suivant le lien ci-dessous :

Les étudiants et étudiantes de seconde année de DN MADe Cinéma d’animation ont réalisé un sujet de décor pendant leur premier semestre, ce qui a nécessité l’intervention d’une grande partie de l’équipe pédagogique.

L’objectif était de réaliser un décor multicouche permettant la réalisation d’un travelling en parallaxe donnant un effet de profondeur. Le thème donné était la découverte de l’Atlantide, dont chacun et chacune était amené·e à proposer sa vision personnelle. Le plan produit devait mettre en scène un bathyscaphe s’enfonçant dans les profondeurs sous-marines.

Décomposition d’un décor en Overlays, travail de Thimothé RENIERS

un plan composité de découvertes sous-marines

Travaillant sur les phénomènes de réfraction et de lumière en Sciences physiques, les étudiants ont également réalisé en atelier de courtes animations d’animaux marins fantastiques à intégrer à leurs décors, des plantes aquatiques, des effets de lumières, etc.

Pour finir, ils ont agencé leurs créations dans un compositing intégrant l’animation du décor et l’ajout d’effets de particules (bulles, bancs de poissons…), de réfraction, de lumière et sonorisé le tout dans un plan d’une vingtaine de secondes.

Voici assemblé dans une vidéo l’ensemble de leurs productions.

Poursuite logique de la mise à jour de ses outils de communication numérique, l’ésaat se dote d’un site dédié à ses formations de DSAA.

Les quatre mentions de DSAA de l’école (Espace, Graphisme, Produit et Mode & Textile) sont donc visibles sur le site à l’adresse : www.esaat-dsaa.com

Les équipes pédagogiques, les étudiants et les étudiantes pourront y déployer plus précisément les résultats de leurs ateliers, lister les mémoires de diplômes, les ateliers et workshop

Pensez à mettre le lien dans vos signets.

La question des inscriptions et du recrutement commence à se poser, profitons des périodes de Portes Ouvertes en Distanciel pour donner quelques informations.

DSAA

Pour candidater à l’ésaat en DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués, niveau Master) à la rentrée 2022, vous aurez du 7 mars au 27 avril 2022 pour remplir le formulaire de candidature en suivant le lien : candidature DSAA (jotform)

Attention : vous devrez téléverser des documents (portfolio, bulletins, etc) au format PDF.
A la réception de votre candidature, nous vous enverrons une confirmation et éventuellement un lien pour un entretien d’admission (en visioconférence) qui se dérouleront du 16 au 20 mai.

Seconde STG

Pour une entrée à l’ésaat en seconde GT ou en première STD2A à la rentrée 2022, vous aurez du 7 mars jusqu’au 10 avril 2022 pour remplir le formulaire de candidature en suivant le lien : candidature STD2A.

Attention : vous devrez téléverser vos bulletins du 1er et 2nd trimestres de troisième au format PDF (vous pouvez vous rapprocher de votre chef d’établissement pour obtenir ces documents).
A la réception de votre candidature, nous enverrons à votre chef d’établissement une fiche de renseignements complémentaires qu’il devra nous envoyer avant le 24 avril 2022.

Rappel DN MADe

La candidature et la sélection pour les filières de DN MADe se fait uniquement sur ParcourSup, consultez la plateforme nationale pour plus d’informations.

Au programme : le même enthousiasme et la même énergie qu’en 2021, année de célébration des 30 ans de l’ésaat avenue des Nations Unies.
Toute la communauté éducative de l’école vous souhaite le meilleur pour 2022 et espère à nouveau échanger, collaborer et développer de nouveaux projets avec vous, très bientôt.

Grâce à l’efficacité du pôle numérique de l’école (Florent Grabowski et Florent Guette), l’ensemble des conférences qui se sont tenues les 7 et 8 décembre sont enfin disponibles en ligne.

Ces conférences ont pris place dans l’auditorium Daniel Motte de La Piscine – Musée d’Arts et d’Industrie André Diligent mardi 7 et mercredi 8 décembre. Il était prévu de les diffuser en direct mais un souci technique a retardé leur mise à disposition du public. C’est maintenant chose faite et vous pouvez accéder à l’ensemble du programme sur la chaîne Youtube de l’école si vous n’avez pas eu la possibilité d’y assister.

Vous y apprendrez à coup sûr beaucoup sur l’histoire riche de Roubaix, la personnalité influente de Victor Champier, les liens entre l’ésaat et sa voisine l’ENSAIT ainsi que sur le déménagement de l’école, il y a trente ans, dans ses actuels locaux grâce à l’intervention de prestigieu·ses·x intervenant·e·s.

Une délégation d’étudiant·e·s de seconde année de DN MADe Animation et Design Graphique s’est rendue à Amiens pour rejoindre un atelier d’initiation à la technique du Mapping du 15 au 19 novembre.

Avec d’autres étudiant·e·s de Waide Somme, iels ont créé en groupe des séquences de mapping sur la statue du général Philippe Leclerc de Hautecloque en abordant des thèmes célébrant la personnalité et le parcours du militaire.

Organisé par les Rencontres Audiovisuelles, dans le cadre du Video Mapping Festival, ce workshop a été l’occasion de conjuguer les talents d’animation et de motion design de nos étudiant·e·s dans des projets qui ont été projetés le weekend suivant.

Trois projets réalisés par les étudiant·e·s de DN MADe

Les étudiant•e•s impliqué·e·s en DN MADe2 Animation : Bun Chaï Ly, Timothé Réniers et Sasha Dufour et en DN MADe2 Supports Connectés : Céline Defever, Philippe Chevalier, Adrien Lainé, Elonore Isen, Nine Mazure, Anaëlle Grandsire et Eloïne Perlinski

Photo de la projection du mapping

Dans la semaine du 18 octobre, les étudiant·e·s de trois mentions de DSAA de l’école (Graphisme, Produit et Espace) ont participé à un atelier de recherche pour une signalétique de l’ésaat.

L’école ne dispose effectivement pas, depuis la création du bâtiment il y a 30 ans, d’un système signalétique efficace. La direction a décidé d’initier ce travail avec l’aide des enseignant·e·s et du studio Corpus, créateur de la nouvelle identité visuelle de l’école.

Après une journée de constats et de visite de l’école, les six groupes d’étudiant·e·s ont planché pendant une semaine sur des projets de systèmes signalétiques sans se soucier trop encore de faisabilité et des contraintes budgétaires, l’objectif étant de défricher des principes conceptuels et fonctionnels qui feront ensuite l’objet d’un développement par une équipe entourée de professionnels.

Les groupes ont fait la démonstration de leurs concepts lors d’une courte soutenance le vendredi après-midi, devant un jury composé de représentant·e·s de la direction, de professionnels et d’enseignant·e·s.

Un travail riche et créatif qui nécessite maintenant d’être développé et qui devrait aboutir à une application réelle dans le courant de l’année 2022.

Notre école est depuis longtemps membre du Réseau des Écoles du Cinéma d’Animation (RECA), ce réseau professionnel fédère et assure la visibilité des formations dans le domaine d’une industrie riche en emplois en France.

Avec le Centre National du Cinéma et de l’image animée (CNC), le RECA organise à l’ésaat une conférence de présentation du Fonds d’Aide à l’Innovation Audiovisuelle « Animation » (FAIA) par Louis Bonneau, en charge de cette aide.

La conférence aura lieu le mercredi 6 octobre à 16h30 en salle polyvalente.

L’accès est libre et gratuit pour les étudiant·es dont l’école est membre du RECA et dans la limite des places disponibles mais il faut s’inscrire en amont par courrier électronique en suivant ce lien.

L’intervention abordera les points suivants :

Louis Bonneau a rejoint le CNC fin 2020 comme chargé de mission du Fonds d’aide à l’innovation audiovisuelle fiction et animation. Il a précédemment occupé différentes fonctions dans le réseau de coopération culturel français en Afrique puis en Asie. En tant qu’attaché audiovisuel à Hong Kong de 2017 à 2019, il a notamment œuvré au soutien de l’expertise française en animation et nouvelles écritures audiovisuelles.

Ce jeudi et ce vendredi, 23 et 24 septembre, une sélection de projets de fin d’études de DSAA sera exposée à l’ésaat dans le cadre de la France Design Week.

L’occasion pour quelques étudiant·es des mentions Espace, Produit, Graphisme et Textile qui ont soutenu leur projet l’an dernier de montrer l’étendue de leur savoir-faire et d’expliciter leur démarche.

Les visiteur·es sont attendu·es toute la journée du vendredi, entre 9h et 17h, dans la salle de gymnastique de l’école, au fond de la cour.