MENU

Nouveauté cette année : les étudiant·e·s des trois années du DN MADe Espace sont parti·e·s faire un voyage du 8 au 10 novembre, selon la spécificité de leur parcours. Les Paysages et territoires partagés se sont rendu·e·s en Val-de-Loire pour apprécier les jardins des châteaux de la Loire et les paysages de Sologne. Leur enseignante en culture des arts, Mme Quétu, a demandé aux 1ères années de rédiger un petit article résumant ces moments riches de partages pédagogiques.
Écoutons Laura, Éloi, Thomas, Jade et Noémie, décrire leur périple en Val-de-Loire : 

« Après un trajet confortable en bus, accompagné·e·s par Mme Quétu, Mme Debève et M. Masclef, nous sommes arrivé·e·s à Villandry, pour visiter son château et découvrir ses jardins typiques de la Renaissance, où nous avons dessiné. Le temps était froid mais ensoleillé, avec une nature aux couleurs de l’automne, pour visiter librement le lendemain le domaine de Chaumont sur Loire et son magnifique jardin à l’anglaise, sous de vastes arbres et au milieu d’œuvres d’art contemporain. Lors du séjour, notre chauffeur Christian a prévu plusieurs détours par des châteaux emblématiques, comme Cheverny (celui de Tintin) ou le royal Chambord. 
L’ambiance était très agréable, avec le soir une guitare, un peu de chant et beaucoup de rires. 
Le dernier jour nous l’avons passé dans la ville de Blois, avec ses dénivelés dus à de nombreux escaliers, son parcours Fluxus, marqué par les questions de l’artiste Ben Vautier, mais aussi son école du Paysage. » 

Car ce 10 novembre dernier, les étudiant·e·s de DNMADe en parcours Paysages et territoires partagés ont profité de leur passage à Blois pour visiter son École de la Nature et du Paysage

Accueilli·e·s par Mme Voisin, directrice de l’établissement, le groupe a eu le plaisir de retrouver deux anciennes élèves du BTS Design d’espace de l’ésaat, Sarah Caudron et Jade Krantz, qui leur ont fait découvrir l’école en répondant avec une grande patience à toutes leurs questions : sur le recrutement, l’organisation des enseignements, l’ambiance des ateliers… Guidé·e·s dans les locaux, elles et ils ont pu circuler dans les salles d’atelier et découvrir les travaux de fin d’études exposés, ce qui a impulsé une belle motivation aux jeunes roubaisien·ne·s, qui sont parti·e·s enrichi·e·s d’idées nouvelles pour valoriser leurs futurs projets. 

Elles et ils sont rentré·e·s les bras chargés de livres des Éditions de Blois, qui alimenteront avantageusement leur bibliothèque de section. Remercions ici chaleureusement cette belle générosité de l’École du paysage, son accueil amical, signe de la construction d’un joli partenariat entre deux écoles supérieures.