MENU

Poursuite logique de la mise à jour de ses outils de communication numérique, l’ésaat se dote d’un site dédié à ses formations de DSAA.

Les quatre mentions de DSAA de l’école (Espace, Graphisme, Produit et Mode & Textile) sont donc visibles sur le site à l’adresse : www.esaat-dsaa.com

Les équipes pédagogiques, les étudiants et les étudiantes pourront y déployer plus précisément les résultats de leurs ateliers, lister les mémoires de diplômes, les ateliers et workshop

Pensez à mettre le lien dans vos signets.

La question des inscriptions et du recrutement commence à se poser, profitons des périodes de Portes Ouvertes en Distanciel pour donner quelques informations.

DSAA

Pour candidater à l’ésaat en DSAA (Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués, niveau Master) à la rentrée 2022, vous aurez du 7 mars au 27 avril 2022 pour remplir le formulaire de candidature en suivant le lien : candidature DSAA (jotform)

Attention : vous devrez téléverser des documents (portfolio, bulletins, etc) au format PDF.
A la réception de votre candidature, nous vous enverrons une confirmation et éventuellement un lien pour un entretien d’admission (en visioconférence) qui se dérouleront du 16 au 20 mai.

Seconde STG

Pour une entrée à l’ésaat en seconde GT ou en première STD2A à la rentrée 2022, vous aurez du 7 mars jusqu’au 10 avril 2022 pour remplir le formulaire de candidature en suivant le lien : candidature STD2A.

Attention : vous devrez téléverser vos bulletins du 1er et 2nd trimestres de troisième au format PDF (vous pouvez vous rapprocher de votre chef d’établissement pour obtenir ces documents).
A la réception de votre candidature, nous enverrons à votre chef d’établissement une fiche de renseignements complémentaires qu’il devra nous envoyer avant le 24 avril 2022.

Rappel DN MADe

La candidature et la sélection pour les filières de DN MADe se fait uniquement sur ParcourSup, consultez la plateforme nationale pour plus d’informations.

Ce vendredi, les étudiantes de DSAA 1 mention Espace ont soutenu, par équipes, leur projet de scénographie pour l’exposition « Cabanes » qui se tiendra en 2023 à la Cité des Électriciens de Bruay-la-Buissière.

Après la réunion de lancement en novembre, la présentation des esquisses à mi-parcours, ce troisième rendez-vous avec les partenaires du projet – le directeur, le régisseur général et le responsable de la médiation culturelle de la Cité des Électriciens et l’équipe du master MEM de l’Université d’Artois en charge de la muséographie – avait un objectif précis : faire un choix.

Le jury, après une délibération nourrie, a sélectionné une des scénographies parmi les 4 proposées par les étudiantes pour qu’elle soit finalisée et réalisée. Il s’agit du projet « Un jeu d’enfant », de Juliette Deplanque et Ariane Bushby. Ces dernières vont continuer à le développer jusqu’à la phase chantier avec la Cité des Électriciens.

Voici un aperçu des 4 projets présentés :

Cab-âmes
L’idée fondatrice de ce projet est de poser une seule et même cabane dans l’espace dévolu à l’exposition, alors même que celui-ci est découpé en plusieurs pièces. Qu’importe, la cabane traversera les cloisons, passera par les fenêtres pour proposer un espace d’exposition qui le visiteur recomposera au fil de son parcours.

Cab-âmes – Marine Christiaens, Chloé Richard et Inès Jamet

Work in progress…
Quand on débute une cabane, on ne peut en connaître la forme finale : celle-ci s’enrichira des matériaux glanés et s’adaptera aux besoins du moment. Tel est le point de départ de ce projet, qui place l’idée de progression comme notion centrale de la scénographie, avec 3 structures qui viennent se compléter peu à peu, au fil de l’exposition.

Work in progress… – Sam Vanden Broeck, Karima Rakmani et Flavie Clément

[L’]enveloppe
Pour ce projet, l’intention est de convoquer l’imaginaire autour de la cabane : c’est à dire mettre en valeur le contexte environnant la cabane pour faire vivre au visiteur une expérience immersive. Les univers déployés s’adaptent au chapitrage de l’exposition : la forêt verticale, la forêt fantastique et la forêt apaisante.

[L’]enveloppe, Oriane Landais, Romane Féret et Sarah Accadebled

« Un jeu d’enfant »
L’exposition posant la contrainte d’être éco-conçue, les étudiantes ont mené une réflexion sur un système constructif qui utilise une matière première neuve – des panneaux de contreplaqué- de façon à ce que celle-ci soit la plus réutilisable possible dans d’autres projets d’aménagement ou de scénographie de la Cité des Électriciens. Ainsi, grâce à un assemblage moisé qui pince les panneaux au lieu de les percer, et un dessin qui évite les découpes de petites dimensions, Juliette et Ariane ont proposé une scénographie modulable et durable, qui pourra être reconfigurée dans d’autres occasions.

« Un jeu d’enfant » – Ariane Bushby et Juliette Deplanque

Les étudiant·e·s de deuxième année de DSAA des mentions espace, graphisme, produit et textile ont participé à la 4ème édition du Challenge Léonard.

Ce Hakhaton organisé par le Pépite Lille Hauts-de-France, le Campus des métiers et qualification image et design et la mission ALL- Autour du Louvre-Lens a pour vocation de sensibiliser les étudiant·e·s à l’entrepreneuriat dans les domaines de la culture.

Le challenge s’est déroulé les 22 et 23 novembre. Il a réuni plus de 120 étudiant·e·s issu·e·s de différents organismes de formation de la région : l’université de Lille, l’ésaat de Roubaix, l’ESAD d’Amiens, le lycée Gaston Berger de Lille, l’Université d’Artois, le lycée Voltaire de Wingles.

Durant deux jours, les étudiant·e·s ont pu vivre une expérience entrepreneuriale culturelle créative, inédite et valorisante en immersion sur trois sites emblématiques du territoire : Le musée du Louvre-Lens, Louvre Lens Vallée et le Stade Bollaert-Delelis.

Réparti·e·s par équipe, ils et elles ont été missionné·e·s pour imaginer des concepts répondant aux problématiques posées par les partenaires culturels et touristiques : Le musée du Louvre-Lens, Louvre Lens Vallée, le Stade Bollaert-Delelis, l’Office de tourisme de Lens-Liévin, la Cité des Electriciens, le Centre Historique Minier de Lewarde, Arenberg Creative Mine, le site du 9-9 Bis, le Service Commun de Documentation de l’Université de Lille.

Afin d’impulser une dynamique collective de projet et d’accompagner les équipes dans leur démarche entrepreneuriale, les étudiant·e·s ont été accompagné·e·s par des professionnel·le·s : designers, créateurs d’entreprise et spécialistes de la culture.

À l’issue des deux jours, les étudiant·e·s ont exposé leurs propositions aux partenaires dans le hall du Louvre Lens.

Une exposition des productions étudiantes se tiendra à la Bibliothèque Universitaire de l’Université de Lille sur le campus Pont-de-Bois du 17 au 28 janvier 2022.

Cette semaine a marqué le démarrage du projet annuel de scénographie d’exposition des DSAA1 mention espace, mené dans le cadre du laboratoire d’expérimentation et de recherche. Comme pour les précédentes expositions scénographiées par les étudiant·e·s du DSAA espace, il s’agit d’une collaboration avec le master MEM de l’Université d’Artois et une structure culturelle des Hauts de France. Pour l’édition 2021, la structure partenaire est la Cité des Électriciens de Bruay-la Buissière, qui a confié la conception de sa prochaine exposition temporaire à 4 étudiantes en expographie et muséographie (master MEM) pour l’élaboration du contenu, et aux étudiantes de l’ésaat pour la scénographie, c’est-à-dire la mise en espace du contenu à exposer.

Ainsi, mardi 16 novembre, Matthias Delattre, scénographe du Studio Nuüd, a introduit ce domaine du design d’espace en s’appuyant sur sa pratique professionnelle. Il continuera à encadrer les étudiantes tout au long du projet.

Mercredi 17 s’est tenue la réunion de lancement du projet à l’ésaat, avec tou·te·s les partenaires : l’occasion de vivre une situation quasi professionnelle pour les étudiantes ! L’équipe des muséographes y a dévoilé le synopsis de l’exposition autour de la thématique de la cabane : de quoi stimuler les imaginaires.

Enfin, vendredi 19, les DSAA1 ont découvert la Cité des Électriciens à Bruay-la Buissière : visite guidée du centre d’interprétation, relevé des cotes de l’espace d’exposition et balade dans les jardins de la Cité, une journée intense qui permet de s’imprégner du site avant d’entamer la phase d’esquisses.

Dans la semaine du 18 octobre, les étudiant·e·s de trois mentions de DSAA de l’école (Graphisme, Produit et Espace) ont participé à un atelier de recherche pour une signalétique de l’ésaat.

L’école ne dispose effectivement pas, depuis la création du bâtiment il y a 30 ans, d’un système signalétique efficace. La direction a décidé d’initier ce travail avec l’aide des enseignant·e·s et du studio Corpus, créateur de la nouvelle identité visuelle de l’école.

Après une journée de constats et de visite de l’école, les six groupes d’étudiant·e·s ont planché pendant une semaine sur des projets de systèmes signalétiques sans se soucier trop encore de faisabilité et des contraintes budgétaires, l’objectif étant de défricher des principes conceptuels et fonctionnels qui feront ensuite l’objet d’un développement par une équipe entourée de professionnels.

Les groupes ont fait la démonstration de leurs concepts lors d’une courte soutenance le vendredi après-midi, devant un jury composé de représentant·e·s de la direction, de professionnels et d’enseignant·e·s.

Un travail riche et créatif qui nécessite maintenant d’être développé et qui devrait aboutir à une application réelle dans le courant de l’année 2022.

Ce jeudi et ce vendredi, 23 et 24 septembre, une sélection de projets de fin d’études de DSAA sera exposée à l’ésaat dans le cadre de la France Design Week.

L’occasion pour quelques étudiant·es des mentions Espace, Produit, Graphisme et Textile qui ont soutenu leur projet l’an dernier de montrer l’étendue de leur savoir-faire et d’expliciter leur démarche.

Les visiteur·es sont attendu·es toute la journée du vendredi, entre 9h et 17h, dans la salle de gymnastique de l’école, au fond de la cour.

Après plusieurs mois de fermeture en raison de la situation sanitaire, l’exposition Les Gens du rail est à (re)découvrir !

La scénographie de l’exposition a été conçue par quatre étudiantes de première année de DSAA Espace. Elles ont travaillé pendant plusieurs semaines en étroite collaboration avec les étudiantes muséographes du Master Muséographie Expographie de l’Université d’Artois afin de concevoir cette exposition de 600 m2 qui revient sur 100 ans d’histoire ferroviaire française (1920-2020).

L’exposition met en lumière celles et ceux qui ont travaillé au quotidien dans les trains, sur les voies, dans les ateliers ou les bureaux. Au-delà des clichés et grâce à des documents d’archives, pour certains inédits, l’exposition vous entrainera dans une histoire riche en rebondissements.

Jusqu’au 19 septembre 2021 aux Archives nationales du monde du travail, 78 bd du général Leclerc à Roubaix
Métro, bus, tram : Eurotéléport

Ouverture au public
Entrée libre et gratuite : lundi 9h-12h, mardi-vendredi 9h-17h et samedi 14h-18h
Contact et info : 03 20 65 38 00 ou anmt@culture.gouv.fr

Plus d’information sur le site des Archives.