MENU

Jeunes professionnelles, anciennes étudiantes de l’ésaat, Delphine Apers et Magali-Aude Dreux ont fondé leur propre studio de graphisme à Lille, le studio Disco.

L’équipe pédagogique de Graphisme les a invitées pour encadrer un workshop sur une semaine avec les étudiants et étudiantes de 3e année de DN MADe Graphisme en cette fin de premier semestre.

Elles ont choisi de les faire travailler sur une problématique de représentation de données sur le thème de la pomme de terre.

Quelques pages du fanzine « patate »

Chaque groupe avait comme objectif de représenter une recette à base du célèbre tubercule : Gnocchi, purée, poêlée sautée aux herbes, etc. Les quantités, les gestes, les durées de cuisson… ont fait l’objet d’expérimentations dans leur représentation ; la médiation et la mise en page ont été dirigées par les graphistes du studio Disco.

Le résultat de la semaine était la réalisation d’un petit fanzine collectif mis en page et finalisé par le collectif.

Quatre jours intenses de workshop pour les première année dnmade graphisme ! Léo Carbonnet, designer graphique et typographe, a demandé aux étudiants de modifier le dessin de polices de caractères de référence (Bodoni, Avenir, Univers, etc.) en intervenant sur un critère particulier comme la graisse, la largeur, les pleins et déliés ou les empattements, la difficulté consistant à obtenir sur l’ensemble des 26 glyphes une harmonie et une lisibilité suffisantes. À partir de ce nouvel alphabet les étudiants ont créé un poster présentant un pangramme* de leur conception.

Toutes les étapes de travail ont été réalisées à la main et au photocopieur ! Pas toujours évident de se passer de cet outil à tout faire mais le dessin et le montage traditionnel ont été un formidable moyen de comprendre ce qui constitue un caractère typographique et un véritable défi pour les étudiants pour régler correctement son texte dans la composition du poster.


Bravo pour la ténacité et la rigueur mise en œuvre par les binômes (associant les 2 parcours) pour cette recherche de qualité et à Léo Carbonnet qui a poussé l’ensemble du groupe vers l’excellence !


*Un pangramme est une phrase comportant toutes les lettres de l’alphabet.

https://leocarbon.net/

Qu’est ce que le Culturathon ?
Un marathon créatif et collaboratif de 36 heures pour imaginer des projets culturels innovants et durables.

Alison Ganion, Maligué Pitou, Eléonore Naert, étudiantes en DNMADe Événement et Graphisme à l’ésaat, ont gagné le deuxième prix, avec leurs co-équipiers : Corentin Sido, Anthonin Houiller, Honorine Rucelle, Arthur Cuvillon, étudiant·es à l’IUT de Lens, et Isabelle Delloye, en reconversion professionnelle.
Leur projet ? Culturail, un TER réaménagé en train culturel accueillant le public en gare : expositions, prolongations d’expositions, concerts, conférences, pièces de théâtre…

Pour cette nouvelle rentrée, un workshop d’intégration réunissant les étudiants et étudiantes de 1ère et 2e année DN MADe Graphisme s’est déroulé autour de la saison « Les mots Voyageurs » à la Condition Publique de Roubaix

Ainsi, après avoir visité les expositions « Vacarme » et « Tisser-métisser » et réalisé de nombreuses photos, vidéos, interviews des visiteurs mais aussi rédigé des textes livrant leur ressenti propre, les étudiants ont produit dans la semaine des objets graphiques imprimés et numériques qui traduisent leur regard, leur perception de cet évènement.

La carte blanche proposée par notre partenaire La Condition Publique a permis aux étudiants du parcours Édition Multisupports de réaliser des compositions texte/image qui seront affichées sur le « mur agenda » à l’entrée de l’exposition « Vacarme » et à ceux du parcours Supports Connectés de produire des animations et articles pour le site internet de la Condition Publique, prochainement visibles dans l’onglet Magazine

GIF réalisé par la team Les maux des mots

GIF réalisé par la team TINTAMARRE

En parallèle de leur travail de longue haleine sur leur article et leur projet personnel, les étudiants et étudiantes de 3e année de DN MADe exercent leur créativité et leurs compétences techniques sur des sujets proposés par l’équipe pédagogique. La dernière promotion de DN MADe graphisme, option Édition Multisupport, a eu à concevoir l’identité visuelle visuelle d’une exposition fictive sur le culturisme.

Intitulée Muscles XXL, cette exposition imaginaire – mais crédible – était censée évoquer l’histoire et l’esthétique du culturisme en recensant les pratiques et figures iconiques, masculines et féminines, de cette discipline et pourrait se tenir au Musée National du Sport de Nice.

Muscles XXL
Affiche de l’exposition proposée par Samuel Ouverlot
Muscles XXL
Muscles XXL, affiche de l’exposition proposée par Lisa Robart
Muscles XXL
Muscles XXL, affiche de l’exposition proposée par Romy Warembourg

L’enjeu pour les étudiants et étudiantes de graphisme était donc de proposer des visuels efficaces et pertinents, avec un impact fort, comme ils pourront avoir à en produire dans le milieu professionnel.

Les réalisations produites par les 4 étudiants et 10 étudiantes de la promotion 2022 donnent une démonstration de la variété de positionnements que les designers graphique peuvent avoir sur un même sujet, déclinés sur des supports variés : affiche, cartes de communication, billets, catalogue de l’exposition et teaser animé en utilisant les matériaux à leur disposition, photographies, couleurs, textes, typographies, dessin…

Une démonstration de variété et de pertinence sur un sujet de culture pop pour ces apprentis graphistes.

Les étudiants de première année en DN MADe Graphisme ont reçu commande du futur logotype du Collège Gayant de Douai.

Cet établissement est situé dans le quartier « Frais Marais », classé REP+ (Réseau d’Education Prioritaire renforcé) et propose des options et parcours variés :  option italien, section judo, hôtellerie, hygiène, alimentation, un restaurant d’application (SEGPA), une association sportive ,…

Cette commande est à l’initiative du principal du collège, Fortunato Vetri. Avec des membres de son équipe, Mme Lefebvre, Directrice de la SEGPA, Mme Paatzsch, Conseillère Principale d’Education et M. Boulon, Principal adjoint, ils sont venus rencontrer les étudiants en Graphisme et assister à la présentation des 11 projets de logotypes.

Les étudiants ont travaillé en équipe autour de valeurs-phares du collège : l’ouverture, la mobilité, le métissage, la simplicité ou le développement durable. Ce travail a été très apprécié par M. Vetri et son équipe. Ceux-ci doivent à présent choisir celui qui représentera l’identité visuelle de leur établissement.

Le graphiste et créateur de caractères typographiques Anton Moglia, membre du collectif Velvetyne Type Foundry, est venu encadrer une semaine d’atelier de création typographique avec les étudiants et étudiantes de troisième année de Design Graphique, options Supports Connectés et Éditions Multisupports.

Après une journée d’exercice de dessin de lettre au feutre, Anton a proposé à la classe de s’approprier un spécimen extrait d’une affiche de la fin du XIXe ou du début du XXe qu’il avait sélectionné.
L’objectif pour les étudiants en groupes était de trouver ce qui faisait la cohérence du lettrage et de créer l’ensemble des signes manquants dans l’optique de réaliser un caractère homogène.

Le travail du signe a été principalement réalisé à la main puis les groupes sont passés sur des outils de vectorisation numérique (Adobe Illustrator), les polices de caractères ayant ensuite été assemblées dans FontSelf, une extension d’Illustrator, permettant de compiler des fontes par glissé-déposé.

Les onze fontes issues de l’atelier ont été exportées au format OpenType. S’il manque souvent des glyphes, l’ensemble des signes n’ayant pas pu être réalisé en si peu de temps, elles peuvent – sans rougir – faire d’honnêtes typographies de titrage aux looks un peu désuets.

Cliquez sur l’image ci-dessous pour les télécharger toutes sous forme d’archive zippée (135ko), au format .otf (Mac et PC).

Le site d’Anton Moglia.

C’est un début d’année haut en couleur qui a réuni les étudiant·e·s de DNMADe 1 & 2 Graphisme lors du workshop d’intégration autour du « bowling » : il s’agissait de questionner son univers parfois un peu désuet à travers des expérimentations graphiques innovantes.

Les étudiant·e·s ont bénéficié de l’accompagnement des spécialistes du Metro Bowling de Lille et d’une après midi de pratique pendant laquelle ils·elles ont pu s’imprégner de l’ambiance et de l’histoire de ce sport venu des États-Unis.

Durant ce workshop de cinq jours, les étudiant·e·s des deux parcours ont questionné l’univers du bowling et ses formes d’appropriation dans le champ du design graphique. Chacun·e a cherché une situation de design qui leur permette de mettre en œuvre ce matériel graphique dans le domaine du print et du digital.

Ce travail prend la forme d’un prototype – dans lequel tous les éléments ne sont pas nécessairement finalisés ou opérationnels-, à travers un affichage mural de 1m2 environ et d’une présentation sur écran pour les réalisations digitales.