MENU

Invention du XIXe siècle, le normographe est une plaque découpée dans un matériau solide et souvent transparent servant à guider le tracé de lettres qui gagnaient ainsi en régularité et précision. Utilisé dans l’apprentissage et le dessin technique, son usage s’est peu à peu perdu même si ces règles font parfois encore partie de la panoplie des outils de l’écolier.

Le typographe et graphiste Anton Moglia, membre du collectif Velvetyne, est venu à l’école pour encadrer un atelier d’une semaine avec les étudiants et étudiantes de 3e année de DN MADe Graphisme. Il a proposé à la classe de travailler sur l’adaptation en normographes d’anciens modèles de lettres utilisées par des peintres en lettres.

A partir d’un modèle imprimé, les groupes d’étudiants ont donc fait le travail d’adaptation nécessaire à la réalisation de la plaque découpée : simplification des tracés, numérisation, adaptation au principe du pochoir (Stencil), création des glyphes manquants… L’objectif était que chaque groupe ait conçu un normographe, réalisé et découpé au fablab de l’école sur les découpeuses laser dans un matériau transparent (PMMA 3mm).

Sous la supervision d’Anton, les groupes se sont attachés à la cohérence graphique de leur alphabet découpé et à la réalisation d’un modèle fonctionnel avec lequel ils ont pu repartir en fin de semaine.

L’ensemble des 10 normographes est téléchargeable sous forme de fichier Illustrator CS6 (.ai) en cliquant sur l’image ci-dessous.

Photographies par Thiebault Sturm et Cédric Villain

Les deuxième année de DN MADe Design Graphique option Supports Connectés ont été invités à se pencher sur le support de l’affiche animée.

De plus en plus utilisé dans l’espace public, ce support est réalisé par des graphistes dont les compétences en animation permettent de valoriser un message traditionnellement statique. L’institution qui leur était proposée était le Musée des Arts et Métiers de Paris, un lieu dont la mission est de fédérer les savoirs techniques pour « perfectionner l’industrie nationale » et de réunir les collections qui serviront de modèle, de référence et d’incitation aux inventeurs, chercheurs et curieux […].

« Histoire de la seconde »
« Autour du pot »

Les étudiantes et étudiants avaient le choix entre deux expositions fictives : une exposition sur l’histoire de la seconde (l’unité de temps) et de sa mesure, et une exposition sur l’histoire des lieux d’aisance – autrement dit les toilettes.

En une douzaine de secondes, l’objectif était d’interpeller avec une identité graphique forte, animée et expressive du contenu de l’exposition. La classe de 15 étudiants a fait la démonstration de la variété que peuvent prendre les réponses à une même commande.

Les étudiants et étudiantes devaient rendre une affiche animée verticale (1080×1920) ainsi qu’une déclinaison au format carré souvent utilisée sur les réseaux sociaux. Certaines et certains ont fait un travail de simulation de leur affiche sur des supports contextualisés dans leurs conditions d’usage (mockup).

Un travail mené sur 4h par semaine (recherches et finalisation des films) pendant le premier trimestre et visible ci dessous ou sur notre chaîne Vimeo.

Éloge de l’enseigne, le nouveau workshop d’intégration du dnmade graphisme 2023.
Les étudiants de première et deuxième année des parcours « édition multisupports » et « supports connectés » ont, durant une semaine, travaillé à partir des enseignes de magasins situés à Roubaix.
Après un repérage photo dans les rues de la ville, chaque groupe a ensuite imaginé une enseigne pour une nouvelle boutique : nom, recherches typographiques du lettrage, mock up photo et vidéo sur la façade et tracé à l’échelle sur les vitrages de l’école pour se mettre en conditions réelles !
Beaucoup d’émulation au sein des équipes et toujours le plaisir du tracé à la main parfaitement exécuté ! 
Nous remercions particulièrement Louise Comiran, peintre en lettres professionnelle qui a conseillé et accompagné les étudiants dans cette tâche ardue et Cécile Canel, designer d’objet et enseignante pour son intervention sur l’histoire de l’enseigne ainsi que toute l’équipe enseignante qui a activement contribué à la réussite de ce workshop. 

En septembre, les étudiantes et étudiants de 3e année de DN MADe Graphisme option Supports Connectés ont eu à réfléchir sur le support de l’affiche animée.

Les dispositifs appelés DOOH (Digital Out Of Home) accueillent dans les lieux passants (gares, métro…) de plus en plus de communications animées pour des expositions ou évènements. L’objectif était de pousser les étudiants à s’interroger sur le potentiel communiquant d’un dispositif animé mais muet.

Deux évènements leur étaient proposés : une exposition fictive sur l’art génératif ou un festival de cerfs-volants.

ai:art

Exposition fictive qu’on pourrait imaginer être organisée par la Gaîté Lyrique, un lieu parisien dédié aux cultures digitales, ai:art se proposerait de faire le tour d’un phénomène qui fait grand bruit actuellement dans les médias et parmi les développeurs de logiciel : l’art généré par ordinateur, les fameuses intelligences artificielles.
La mission pour les apprentis graphistes était donc de trouver un visuel qui synthétise fantasmes et réalité en s’appuyant ou non sur les outils disponibles (Dall-e, Craiyon, Midjourney…), de trouver un système d’identité visuelle et de le décliner sur des affiches verticales animées.

Capture de l’affiche animée pour ai:art, Lamilia Petit

cerfs-volants

Le festival international des cerfs-volants de Berck-sur-mer propose tous les ans une semaine d’activités autour des engins mus par le vent. Les étudiants et étudiantes qui choisissaient ce thème devaient donc trouver un visuel animé qui incarne la poésie délicate et populaire de cet évènement de la côte d’Opale.

Capture de l’affiche animée pour le festival des cerfs-volants, Nine Mazure

Les étudiants et étudiantes étaient aussi invités à décliner leur travail d’animation sur un support vidéo carré pour les réseaux sociaux (Instagram, Facebook…) et une page de site internet.
Un travail qui aura pris un semestre à raison de 3H par semaine. L’ensemble des créations de la classe a fait l’objet d’un montage que vous pouvez aller voir sur la chaîne vimeo de l’école.

Les étudiants et étudiantes de deuxième année de DN MADe Graphisme, parcours Supports Connectés ont été invités à réfléchir au générique d’une websérie fictive. Un exercice de motion design qui nécessite d’introduire en une dizaine de secondes l’univers et le thème d’une série documentaire.

Le choix leur était donné entre une série sur l’histoire des catastrophes naturelles (intitulée Katastr*ophes!) ou une série de portraits de brasseurs originaux (intitulée brewbrew) – à consommer évidemment avec modération.
Après une recherche d’identité visuelle et de petits storyboards indicatifs, ils et elles se sont appliqués à la réalisation d’un prototype animé et sonorisé dont le résultat est visible en ligne.

Un travail de pratique de projet qui aura pris une partie du premier trimestre à raison de 3 heures par semaine.

Compilation des génériques réalisés par les DN MADe 2e année

Pour commencer à réfléchir sur leur futur métier lié au design graphique, les étudiants et étudiantes de 1ère année de DN MADe Graphisme abordent les micro-projets pour mettre en avant leur créativité et leurs compétences techniques. La classe de DN MADe graphisme, option Supports Connectés et Éditions Multisupports a eu à concevoir une fiche métier par binômes lors du cours de professionnalisation.

L’objectif pour les étudiants est de proposer des visuels impactants et professionnels qui leur permettent d’acquérir une méthodologie de création de projet graphique, en passant par les étapes de choix et d’optimisation graphique liés à leur projet professionnel.

Motion designer – Fiche métier réalisée par Arthur et Gaétan en DNMADe 1
Sound designer – Fiche métier réalisée par Emma et Lucas en DNMADe 1
Story boarder – Fiche métier réalisée par Maxime et Élina en DNMADe 1
Animateur 2D/3D – Fiche métier réalisée par Léon et Anastasia en DNMADe 1
Directeur artistique (pub) – Fiche métier réalisée par Églantine et Paul-Émile en DNMADe 1
Animateur 3D – Fiche métier réalisée par Tanguy en DNMADe 1

Les différents projets des étudiants et étudiantes de 1ère année de DN MADe graphisme, option Supports Connectés et Éditions Multisupports démontrent les variétés d’axes possibles en design graphique, à travers des expérimentations et des déclinaisons liées aux différents apprentissages rencontrés lors de leur première année.

A l’approche de leur stage, les étudiants et étudiantes de 2e année de DN MADe abordent les micro-projets pour mettre en avant leur créativité et leurs compétences techniques. La classe de DN MADe graphisme, option Supports Connectés et Éditions Multisupports a eu à concevoir l’identité visuelle d’une icône, d’un splash screen (écran d’introduction) ainsi que 3 onboardings (pages d’inscriptions) d’une application mobile sur le dérèglement climatique.

Clim’app, application mobile fictive, mais qui pourrait exister dans la lutte contre le dérèglement climatique, aborde la question de la didactique à travers la transmission, les avertissements sur la dangerosité des territoires liée au dérèglement climatique et la transition écologique à opérer.

L’ objectif, pour les étudiants, est de proposer des visuels impactants et professionnels qui leur permettent d’acquérir une méthodologie de création de projet graphique, passant par toutes les étapes de choix et d’optimisation graphique.

Vidéo du splash screen de Thiebaud Sturm

Les différents projets des étudiants et étudiantes de 2e année de DN MADe graphisme, option Supports Connectés et Éditions Multisupports démontrent les variétés d’axes possibles en design graphique, à travers des expérimentations et des déclinaisons liées aux différents apprentissages rencontrés lors de leur deuxième année.

Jeunes professionnelles, anciennes étudiantes de l’ésaat, Delphine Apers et Magali-Aude Dreux ont fondé leur propre studio de graphisme à Lille, le studio Disco.

L’équipe pédagogique de Graphisme les a invitées pour encadrer un workshop sur une semaine avec les étudiants et étudiantes de 3e année de DN MADe Graphisme en cette fin de premier semestre.

Elles ont choisi de les faire travailler sur une problématique de représentation de données sur le thème de la pomme de terre.

Quelques pages du fanzine « patate »

Chaque groupe avait comme objectif de représenter une recette à base du célèbre tubercule : Gnocchi, purée, poêlée sautée aux herbes, etc. Les quantités, les gestes, les durées de cuisson… ont fait l’objet d’expérimentations dans leur représentation ; la médiation et la mise en page ont été dirigées par les graphistes du studio Disco.

Le résultat de la semaine était la réalisation d’un petit fanzine collectif mis en page et finalisé par le collectif.

Quatre jours intenses de workshop pour les première année dnmade graphisme ! Léo Carbonnet, designer graphique et typographe, a demandé aux étudiants de modifier le dessin de polices de caractères de référence (Bodoni, Avenir, Univers, etc.) en intervenant sur un critère particulier comme la graisse, la largeur, les pleins et déliés ou les empattements, la difficulté consistant à obtenir sur l’ensemble des 26 glyphes une harmonie et une lisibilité suffisantes. À partir de ce nouvel alphabet les étudiants ont créé un poster présentant un pangramme* de leur conception.

Toutes les étapes de travail ont été réalisées à la main et au photocopieur ! Pas toujours évident de se passer de cet outil à tout faire mais le dessin et le montage traditionnel ont été un formidable moyen de comprendre ce qui constitue un caractère typographique et un véritable défi pour les étudiants pour régler correctement son texte dans la composition du poster.


Bravo pour la ténacité et la rigueur mise en œuvre par les binômes (associant les 2 parcours) pour cette recherche de qualité et à Léo Carbonnet qui a poussé l’ensemble du groupe vers l’excellence !


*Un pangramme est une phrase comportant toutes les lettres de l’alphabet.

https://leocarbon.net/

C’est à Amiens, dans les locaux de l’école Waide Somme/Image animée, qu’une partie de nos étudiants et étudiantes en deuxième année de DNMADE Graphisme_Supports connectés et DN MADe Cinéma d’animation, s’est retrouvée pour une semaine intensive de Workshop, organisée par les Rencontres Audiovisuelles de Lille, autour de la technique de “Video Mapping“.

Nos élèves, répartis en petits groupes avec des étudiant·es de l’école amiénoise, ont eu 5 jours pour réaliser une production animée, avec, pour support, une des maisons emblématiques du centre-ville : La Maison du Sagittaire.

Ces créations collectives seront projetées sur la façade de ce même bâtiment, lors de la clôture du “Vidéo Mapping Festival 2022“, du 20 au 22 octobre prochain.